La Fédération romande des contribuables

Dans un canton de Vaud où sont ponctionnés les impôts parmi les plus élevés de Suisse, l'Etat accumule depuis une dizaine d'années plusieurs milliards d'excédents, sans qu'aucun allègement substantiel du fardeau fiscal ne se dessine dans le paysage politique. C'est pourtant le contribuable, par le fruit de son travail, qui est le héros malheureux de la santé financière de l'Etat de Vaud. Or, il n'est jamais question de restituer à son propriétaire originel le produit de l'impôt; ce dernier est bien plus souvent considéré comme une manne intarissable sur laquelle l'Etat possède un droit inconditionnel.

Face à cet état de fait à la fois politique et philosophique, la Fédération des contribuables (FEDCO) a été créée en fin d'année passée par des personnalités de droite. Cette association a pour vocation d'agir en tant que lobby des contribuables et groupe de réflexion. Qualifiée par le Conseiller d'Etat vaudois en charge de la fiscalité de " nouveau contre-pouvoir ", cette association présentera ses premières propositions fiscales en avril. En plus de baisses d'impôts pour la classe moyenne et d'une réforme de l'impôt sur la fortune, la FEDCO ambitionne de proposer des mesures concrètes propres à garantir l'autonomie financière des communes vaudoises – une autonomie quelque peu relativisée par l'Etat de Vaud ces dernières années. Notre conférencier nous parlera de l'association et de ses objectifs, puis développera la thématique de la philosophie de l'impôt, où justice fiscale et philosophie politique s’entremêlent.

M. Loïc Hautier, juriste et président de la FEDCO, nous présentera ce sujet mercredi prochain 6 février, à 20 heures, dans les locaux de la Ligue vaudoise, place du Grand-Saint-Jean 1 à Lausanne.

Mercredi 6 février 2019
Page vue 608 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?actu_id=504
22.07.2019 - 18:28