LPPPL ter

Jean-Michel Henny La Nation n° 2063 3 février 2017

La loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL) menace directement les entreprises du secteur de la construction et les emplois qui en découlent.

Le directeur de la Fédération vaudoise des entrepreneurs l’affirme en ces termes dans un récent numéro du journal 24 heures. C’est la première fois que cette association s’investit aussi activement dans un débat politique.

Les métiers représentés par la FVE (maçons, carreleurs, plâtriers-peintres, électriciens, etc.) ont un intérêt direct et actuel à voir les constructions nouvelles et les rénovations des bâtiments existants se poursuivre et même se développer. Si, en spécialistes de la matière, ils s’inquiètent de voir cette loi aboutir, c’est qu’ils sont convaincus qu’elle ne leur permettra pas de développer leur activité.

S’il fallait encore une preuve que cette loi ne permettra pas de «promouvoir» le parc locatif, c’est bien celle-là.

Comme les entrepreneurs, nous dirons non à cette loi le 12 février prochain1.

Notes:

1 Voir aussi Olivier Klunge, «Non à un tigre de paperasse», La Nation no 2061 du 6 janvier 2017; Jean-Michel Henny, «LPPPL Loi sur la Promotion de Procédures de Pénalisation du Logement», La Nation no 2062 du 20 janvier 2017.

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 891 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=3577
20.11.2017 - 17:59