Occident express 50

David Laufer La Nation n° 2142 14 février 2020

Depuis l’élection de Donald Trump, le refus absolu de ses opposants de considérer qu’il a effectivement gagné, encouragé par les médias dominants, révèle que ce président a profondément bouleversé un ordre politique établi depuis 1945. Naturellement ses opposants, de droite comme de gauche, sont apoplectiques à l’idée que leur heure est passée et, comme un enfant de six ans, se roulent par terre en hurlant pour obtenir, ou retenir, ce qu’ils pensent leur appartenir de droit. En Angleterre les partisans de l’ordre ancien, qui sont souvent jeunes, s’accrochent à l’UE dans une égale hystérie jusqu’au-boutiste. Dans ces pays, si vous êtes universitaire ou membre des classes supérieures, admettre ne serait-ce qu’une compréhension pour Trump ou le Brexit équivaut à un suicide social. Des phénomènes similaires sont à l’œuvre en France, où Macron agit comme un garant – provisoire – de cet ordre ancien, rejetant aux marges de la société la majorité «trumpienne» ou «brexitienne» dont on comprend bien qu’elle ne sera pas indéfiniment tenue à l’écart. En Serbie, cet effondrement du monde connu prend des aspects très particuliers. Ainsi hier soir, tandis que j’officiais au vernissage d’une exposition dans ma galerie, l’ancienne occupante des lieux, qui en a été évincée par sa propre incurie, a tenté de faire scandale. Très excitée, elle a déclaré qu’elle était de la quatrième génération dans cet immeuble, qu’elle était une peintre réputée, que je n’avais aucune éducation, que j’étais un fasciste, bref, qu’elle sortait de la cuisse de Jupiter et que je n’étais qu’un parvenu. Au-delà de l’infinie tristesse qu’elle répandait autour d’elle comme un gaz nocif, son éruption m’a frappé par sa pertinence. Je rencontre presque tous les jours ce genre d’individus à Belgrade. Eduqués, urbains, ils sont les héritiers d’une époque définitivement révolue mais qui brille encore un peu. Ils agissent en propriétaires, en héritiers de droit, et considèrent tout ce qui est nouveau, tout ce dont ils ne peuvent pas profiter comme un excès de mauvais goût et comme une attaque personnelle. De Los Angeles à Belgrade en passant par Londres et Paris – en Suisse l’ordre établi ne change jamais, c’est l’essence même de son fonctionnement – j’assiste à cet effondrement, ou à ce renouvellement des ordres, avec fascination. Je suis moi-même un représentant de l’ordre ancien, j’y ai été éduqué, j’y ai glané mes valeurs. Mais assister à un moment historique, et tenter d’y participer, me semble un privilège infiniment préférable à tous ceux que je pourrais éventuellement y laisser.

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 570 fois.
  |   Version imprimable

URL : ligue-vaudoise.ch/?nation_id=4391
11.07.2020 - 16:28