Quel statut pour les Anglicans dans l’Eglise catholique?

Depuis une trentaine d’années, le courant dominant de l’anglicanisme a pris une orientation de plus en plus libérale: ordinations de femmes prêtres, bénédictions de «mariages» homosexuels, ordinations de personnes ouvertement homosexuelles, jusqu’à la décision de principe d’ordonner des femmes évêques, prise en 2008.

C’est plus que n’en pouvait supporter l’aile traditionnelle de l’anglicanisme, qui est allé frapper à la porte de l’Eglise catholique. C’est pour répondre à cette demande qu’a été promulguée début novembre la constitution apostolique Anglicanorum coetibus, qui offre un statut sur mesure aux Anglicans qui souhaitent intégrer l’Eglise catholique, tout en conservant certaines de leurs traditions propres. Ce document prévoit, entre autres choses, l’institution d’«ordinariats personnels».

Que sont ces «ordinariats personnels»? Que vont devenir les prêtres anglicans mariés? Quelles sont les implications œcuméniques de ces démarches? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles répondra M. Philippe Gardaz, fin connaisseur des questions ecclésiastiques.

La séance se tiendra le mercredi 16 décembre à 20 heures dans les locaux de la Ligue Vaudoise, place Grand-Saint-Jean 1, à Lausanne (2e étage). Nous nous réjouissons de vous y rencontrer.

Mercredi 16 décembre 2009
Page vue 2135 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?actu_id=64
18.09.2019 - 15:53