Chercheurs en tout genre

Le Coin du Ronchon La Nation n° 2097 25 mai 2018

La série de livres pour enfants Monsieur Madame a vu le jour au siècle passé en Grande-Bretagne, sous le titre Mr Men, ou Monsieur Bonhomme en français. C’est seulement par la suite que la collection a changé de nom, en intégrant des personnages féminins.

Cet effort de féminisation – comme beaucoup d’autres – n’aura pas été suffisant. Selon une étude menée par des chercheurs de l’université britannique de Lincoln et présentée très sérieusement à la conférence annuelle de la British Psychological Society, ces livres ont «une fâcheuse tendance à être sexiste». Les personnages féminins ont trop souvent «besoin d’être secourus» et ont «moins le droit à la parole» que leurs homologues masculins – ces derniers prononçant «en moyenne douze mots de plus qu’elles», selon les chercheurs.

C’est ainsi, Madame Géniale (paru en 1992) ne réussira jamais à excuser les clichés de Madame Chipie (1981) et de Madame Casse-Pied (1990), et les hyper-caricaturaux Monsieur Glouton, Monsieur Nigaud, Monsieur Etourdi, Monsieur Maladroit, Monsieur Bagarreur et Monsieur Mal Elevé (n’en jetez plus!) ne réussiront pas à redresser les résultats de cette étude rigoureusement scientifique. Pour notre part, nous éprouvons quelque sympathie pour Monsieur Grognon et surtout Monsieur Non, mais cela ne changera rien aux conclusions des chercheurs: ces ouvrages véhiculent des stéréotypes sexistes, un point c’est tout.

Nous entendons déjà nombre de nos amis pouffer de rire, se lamenter ou s’indigner face à ce genre de recherches ridicules, face à ces accusations loufoques, dignes des plus grandes heures du communisme soviétique – lorsque n’importe quel citoyen au-dessus de tout soupçon pouvait dénoncer son voisin pour déviationnisme. Il est vrai que, de nos jours, n’importe quelle icône du politiquement correct peut être déboulonnée séance tenante si l’on parvient à lui imputer un comportement sexiste.

En même temps, il n’y a rien là de très nouveau. Cela fait déjà dix ou vingt ans que notre société tente de lutter contre les ouvrages qui corrompent la jeunesse en donnant aux petites filles l’envie d’être des petites filles et aux petits garçons l’envie d’être des petits garçons…

Pour notre part, ces révélations de sexisme concernant la collection Monsieur Madame (comment pourrait-il en être autrement, avec un titre pareil?) nous plongent plutôt dans un mélange d’admiration et d’envie. Une recherche superficielle sur le site de l’University of Lincoln ne nous a certes pas permis de déterminer quel pouvait être le salaire des chercheurs qui ont conduit cette étude. Mais tout de même, nous aimerions nous aussi pouvoir mener une carrière professionnelle rien qu’en lisant des bandes dessinées!

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 1155 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=3921
23.07.2019 - 05:08