Six cures vaudoises à vendre

Antoine Rochat La Nation n° 2122 10 mai 2019

En été 2015, le Conseil d’Etat avait annoncé son intention de mettre en vente vingt cures vaudoises, appartenant pour la plupart au patrimoine historique des cures construites à l’époque bernoise1. Cette annonce avait suscité de nombreuses réactions d’indignation, une pétition de la section vaudoise de Patrimoine suisse, ainsi que deux interpellations au Grand Conseil.

En mars 2019, le Conseil d’Etat a revu sa copie. Il propose désormais la vente de six cures au lieu de vingt, et il répond aux interpellations2. Reprenons ces deux éléments dans l’ordre inverse.

Deux interpellations

Mme Ginette Duvoisin, députée socialiste de Villars-Burquin, a posé la question suivante à l’exécutif cantonal: «Vente des cures: quel avenir pour les locataires et quelles mesures seront prises pour conserver la valeur historique de ces bâtiments»?

Le Conseil d’Etat répond que les six cures en question sont désormais inoccupées, les derniers locataires étant partis. Il ajoute que ces cures ne présentent pas de valeur historique prépondérante et que certaines d’entre elles nécessitent des travaux de rénovation importants.

M. Vassilis Venizelos, député vert d’Yverdon, interpelle l’exécutif sous le titre suivant: «Si l’Etat n’en a cure, nous oui»! Il pose diverses questions, dont celle de la prise en considération des recommandations de Patrimoine suisse.

Le Conseil d’Etat se veut rassurant et il affirme «sa volonté ferme de préserver l’ensemble du patrimoine de première importance que constituent les cures vaudoises». Il entend classer deux de ces cures, et en inscrire deux autres à l’inventaire des monuments vaudois. Le produit de la vente des six cures permettra de financer l’entretien et la rénovation de celles qui restent.

Six cures à vendre

Vérifications faites, les six cures que le Conseil d’Etat souhaite vendre ne sont pas mentionnées dans l’ouvrage de référence de Mme Monique Fontannaz3. Elles ne présentent donc pas un intérêt historique prépondérant (même si elles reflètent, à leur manière, une époque où l’Eglise était plus florissante qu’aujourd’hui).

Il s’agit des cures d’Aigle (ancienne cure de l’Eglise libre, construite en 1898, achetée par l’Etat en 1969), Ballens (construite en 1930), Chesalles-sur-Moudon (construite en 1909), La Chaux-de-Sainte-Croix (construite en 1807, achetée par l’Etat en 1871), Mont-la-Ville (construite en 1912) et Suchy (construite en 1822, achetée par l’Etat en 1871).

Ces six cures ne sont plus utilisées par l’Eglise réformée vaudoise, à l’exception de la salle de paroisse attenante à celle de Ballens. A ce jour, ces bâtiments figurent au recensement architectural cantonal en note 2 (Aigle et Mont-la-Ville), 3 (Chesalles et Suchy) ou 4 (Ballens et La Chaux).

Pour conclure

La section vaudoise de Patrimoine suisse ne s’oppose pas à la vente des six cures précitées. Le communiqué de l’institution du 25 mars 2019 se conclut en ces termes:

Les engagements que prend ainsi le Conseil d’Etat sont de nature à rassurer Patrimoine suisse sur l’avenir des cures « historiques ». Patrimoine suisse veillera attentivement à ce que ces engagements soient tenus et n’hésitera pas à se remobiliser dans le cas contraire. Il y va de la sauvegarde du patrimoine historique du canton.4

Pour notre part, nous sommes prêts à nous rallier à cette position. Cependant, deux interprétations sont possibles face à l’attitude du Conseil d’Etat: soit il a entendu l’indignation soulevée par son projet initial, et il en a limité l’ampleur; soit il utilise la bonne vieille «tactique du salami» (découper un projet controversé en plusieurs tranches, pour mieux faire passer la pilule). L’avenir nous dira quelle variante est la bonne.

Notes:

1  Voir nos articles dans La Nation n° 2027 du 18 septembre 2015 et n° 2029 du 16 octobre 2015.

2  Exposé des motifs et projet de décret autorisant le Conseil d’Etat à vendre 6 cures ne répondant plus à une mission de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV) et réponses du Conseil d’Etat aux interpellations Duvoisin et Venizelos.

3  Monique FONTANNAZ, Les cures vaudoises. Histoire architecturale 1536-1798 (BHV 84), Lausanne 1987.

4  www.patrimoinesuisse-vd.ch/actualites/

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 1550 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=4179
30.05.2020 - 19:09