Numérisation et contrôle social

De par notre usage croissant - volontaire ou non! - des technologies de l'information, nous produisons tous de grandes quantités de données numériques. La récupération et l'utilisation de celles-ci par des entités publiques ou privées (les GAFAM, notamment) suscitent de nombreux débats, notamment au vu de l'évolution actuelle des cadres juridiques. Divers textes légaux, allant du 'Patriot act' américain de 2001 au Règlement général sur la protection des données européen de 2016, offrent à cet égard un tableau contrasté et inquiétant.

Après les attentats du 11 septembre 2001 et dans le cadre de la lutte antiterroriste, les technologies numériques ont en effet souvent été mises au service d'objectifs sécuritaires ou militaire, notamment grâce aux pouvoirs d'anticipation qu'on leur prête. Rival de l'Occident, la Chine a elle aussi su exploiter la numérisation croissante de sa société par le biais de son étonnant système d'évaluation sociale.

Notre conférencier présentera en parallèle quelques réflexions issues de ses recherches en philosophie du droit, consacrées à la justice prédictive.

M. Lionel Hort, juriste et rédacteur à La Nation, nous présentera ce sujet mercredi prochain 11 mars, à 20 heures, dans les locaux de la Ligue vaudoise, place du Grand-Saint-Jean 1 à Lausanne.

Mercredi 11 mars 2020
Page vue 107 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?actu_id=555
04.04.2020 - 19:55