La marmite ou la locomotive

Jean-Michel Henny La Nation n° 2139 3 janvier 2020

«Et qu’ainsi périssent les ennemis de la République!» C’est ce que proclament les Genevois, les mains jointes, en cassant la marmite remplie de bonbons et de légumes en massepain. C’est le 12 décembre 1602. En pleine nuit et par surprise, les mercenaires du duc de Savoie tentent d’envahir la ville de Genève, protestante et alliée du roi de France. Ils échouent, repoussés par [...]

Le texte complet de cet article est actuellement réservé aux abonnés.

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 77 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=4351
20.01.2020 - 10:09