Pour un climat moins lourd

Jacques Perrin La Nation n° 2121 26 avril 2019

Les gymnasiens défilant pour la planète assurent avec le plus grand sérieux qu’ils n’ont plus besoin d’apprendre quoi que ce soit puisque le réchauffement climatique nous tuera tous. On ne leur en veut pas; à dix-huit ans, ils ne savent pas qu’ils mourront de toute façon. Emile Cioran, plus léger, a écrit dans Aveux et anathèmes: «Ce matin, après avoir entendu un astronome parler de milliards de soleils, j’ai renoncé à faire ma toilette: à quoi bon se laver encore?»

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 1602 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=4174
04.04.2020 - 19:20