Michéa: pour une critique radicale du capital

La pensée socialiste a-t-elle encore une pertinence en 2018? Le philosophe Jean-Claude Michéa et ses nombreux lecteurs pensent qu’elle est, plus que jamais, d’actualité. Seulement, l’état de notre monde et les rapports économiques qui s’y jouent ne sont pas ceux qu’avaient connu et analysé Marx et les penseurs socialistes des XIXème et XXème siècles. Si la notion de lutte des classes garde pour lui toute sa pertinence, elle doit être reconfigurée pour correspondre aux nouvelles fractures sociales. Là où Marx parlait de progrès, Michéa parle de décroissance et du rôle des limites. Là où Marx pensait en terme de socialisme scientifique, Michéa s’appuie sur une décence commune d’inspiration libertaire.

Marx n’a connu ni les conséquences du fordisme, ni la tertiarisation à marche forcée, ni le recentrage du capitalisme sur la consommation, ni l’ubérisation des services, ni la dématérialisation de l’économie… A l’heure du libre échange mondialisé, de la libre circulation, de l’épuisement des ressources et du taux de chômage incompressible, la pensée néo-socialiste est amenée à se substituer aux leçons du Capital. Le socialisme de Michéa: actualisation ou dépassement du marxisme? C’est ce à quoi nous vous proposons de réfléchir ensemble.

M. David L’Epée, journaliste et écrivain, nous présentera ce sujet mercredi prochain 18 avril, à 20 heures, dans les locaux de la Ligue vaudoise, place du Grand-Saint-Jean 1 à Lausanne.

A mercredi prochain!

Mercredi 18 avril 2018
Page vue 330 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?actu_id=476
22.04.2018 - 14:04