Occident express 6

David Laufer La Nation n° 2098 8 juin 2018

Il y a quelques jours, j’ai dû expliquer à mon beau-père comment fonctionne le marché immobilier suisse, et occidental d’une manière générale. La question de l’hypothèque le fascinait. «Donc vous passez une vie entière à payer tous les mois la maison dans laquelle vous habitez?» J’ai éclaté d’un rire un peu insolent, que j’ai immédiatement regretté. «Oui, enfin, on la paye, tandis que vous, du temps de la Yougoslavie communiste, vous la receviez gratuitement!» Comme il est pédagogue, il ne s’est pas formalisé. «Comment fait un Suisse pour payer son hypothèque?» Devant mon silence, il continue: «Tous les mois, il va au travail et met une somme convenue de côté. S’il perd son travail, il a l’obligation d’en retrouver un autre très rapidement. Il est discipliné et doit servir le système avec obéissance car son toit en dépend.» Je commençais à comprendre. «Moi, pendant trente ans, j’ai été un serviteur zélé et compétent du parti communiste. Je mouillais ma chemise dans les comités, je faisais des heures sup. On m’a attribué un logement en fonction de mes qualités, qu’on me faisait également payer par une somme modeste que l’on ponctionnait sur mon salaire. Mais l’essentiel, c’était mon obéissance et mon service à la cause du parti. Alors vous, vous n’avez pas de parti ou d’idéologie. En tout cas, pas ouvertement. Nous oui, c’était la règle. Mais au fond, le système était à peu près le même et il exigeait une égale obéissance de ses administrés.» Cela n’a pas empêché ce puits de sagesse – qui est pour moi l’étalon-or de la serbitude – de s’emporter avec véhémence lorsque je lui ai suggéré que le prix au mètre carré de sa maison ne valait pas la moitié du montant auquel il prétendait. «Je lui foutrai le feu plutôt que de la vendre à ce prix-là!»

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 807 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=3932
20.05.2019 - 01:33