Retour aux sources

Frédéric Monnier La Nation n° 2120 12 avril 2019

La mezzo-soprano fribourgeoise Marie-Claude Chappuis chante sur les plus grandes scènes d’Europe et a enregistré (notamment des opéras de Mozart) avec des chefs tels que René Jacobs, Riccardo Chailly ou Nikolaus Harnoncourt. Mais elle ne renie pas pour autant ses racines et le répertoire vocal et choral qui l’a bercée dès son enfance. Ainsi, lorsque le directeur du label Sony Switzerland a souhaité qu’elle enregistre un disque de chants traditionnels suisses, elle n’a ni hésité, ni trouvé cela dégradant, elle qui raconte avoir chanté Le vieux chalet dès l’âge de trois ans. En résulte un disque sorti à la fin de 2018 et intitulé Au cœur des Alpes, en allemand Volkslieder aus der Schweiz (hélas sous-titré: Marie-Claude Chappuis & Friends). Ainsi qu’elle l’écrit dans la notice accompagnant le disque, la chanteuse s’est alors «plongée passionnément dans les vieux recueils de mélodies du terroir». Elle en a extrait des chansons en français (la majorité, dont plusieurs de l’abbé Joseph Bovet), en patois fribourgeois, en suisse-allemand, en italien (deux chansons) et même en romanche (une seule). Elle a souhaité donner «une couleur nouvelle ou un relief particulier à ces chants initialement écrits pour chœurs», d’où des accompagnements aussi variés et réussis que la guitare, le quatuor à cordes, le luth, l’accordéon, la mandoline et, bien sûr, l’incontournable cor des alpes. En outre, elle a même fait appel au célèbre Chœur des Armaillis de la Gruyère qui l’accompagne dans trois chansons (dont Le vieux chalet). En plus d’un timbre de voix magnifique, Marie-Claude Chappuis possède une qualité dont les chanteurs professionnels ne sont hélas pas toujours pourvus: une diction remarquable; ce qui fait que l’auditeur n’a quasiment pas besoin du texte imprimé pour saisir le sens. A ce sujet, signalons toutefois une lacune du livret: les chansons en suisse-allemand, en patois fribourgeois, en italien et en romanche ne sont pas traduites en français, mais seulement en allemand et en anglais…

On peut trouver que pour ces chansons et mélodies populaires la mariée est parfois trop belle, mais écoutez par exemple la version du fameux Nouthra Dona di Maortsè (Notre-Dame des Marches) de l’abbé Bovet: impossible de résister à l’émotion dispensée par la mezzo-soprano fribourgeoise dans un exercice hautement périlleux puisqu’en soliste et sans aucun accompagnement!

Encore un dernier commentaire: le livret accompagnant le disque contient quelques vignettes délicieusement rétros de Vaud, Genève et Valais, mais, à notre connaissance, aucune des chansons retenues ne provient de l’un de ces cantons… Si le répertoire est peut-être moins riche qu’en pays fribourgeois, il en existe qui n’auraient pas fait mauvaise figure dans ce disque que l’on déguste néanmoins avec un plaisir non dépourvu de nostalgie.

Références:

   Référence: Au cœur des Alpes, Marie-Claude-Chappuis & Friends. Sony Classical, 2018.

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 837 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=4157
20.10.2019 - 02:39