Les subventionnés subventionnant

Jean-François Cavin La Nation n° 2083 10 novembre 2017

Une récente publication du service cantonal des statistiques indique que plus du quart des Vaudois bénéficient de subventions pour le paiement de leurs primes d’assurance-maladie. L’Etat y consacrait 300 millions en 2006 et 526 millions en 2016. Une si grande proportion de notre population serait-elle trop pauvre pour faire face à ses dépenses de santé?

Dans le régime de la LAMAL, les primes sont égales quel que soit l’âge des assurés. Pourtant, le coût des soins et des médicaments évolue très fortement; il s’alourdit dès la cinquantaine et la croissance est exponentielle dans le grand âge. La conséquence du système est que les jeunes gens et les jeunes familles, qui pourraient parfaitement supporter la prime nécessaire pour leur classe d’âge, subventionnent les vieux. Il faut donc subventionner les jeunes.

Il a été proposé que les pouvoirs publics concentrent leur aide sur les frais de santé des personnes âgées. Cela éviterait de manier l’arrosoir à pomme, présenterait une meilleure transparence du système de santé et serait peut-être plus économique. Cette idée n’a pas été retenue par ceux qui animent l’Etat providence: plus les aides sont largement réparties, plus leur clientélisme prospère.

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 2435 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=3776
30.05.2020 - 13:56