Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Objectif CO2

Olivier Klunge
La Nation n° 2167 29 janvier 2021

La loi sur le CO2 visant à permettre à la Suisse d’atteindre les buts fixés par la COP 21 (neutralité carbone d’ici à 2050) a été adoptée par le parlement fédéral en septembre. Sur les deux référendums lancés qui devaient ensemble réunir 50'000 signatures, la Grève du Climat a échoué, ne réunissant que 7'000 citoyens estimant que cette loi ne va pas assez loin car elle renforce des structures «climaticides et injustes»; de son côté, le comité des milieux économiques, auquel la Ligue vaudoise s’était jointe, en a réuni 110'000 (soit 16 fois plus) refusant une loi qui entraîne «plus de bureaucratie, plus d’interdictions, plus de règlements, plus de nouvelles taxes et de redevances».

Les médias ont donc informé la population qu’une alliance contre-nature entre les extrémistes activistes climatiques et ceux de la pollution automobile a permis l’aboutissement d’un référendum contre cette loi du juste milieu.

Nos journalistes ont aussi reporté complaisamment les propos de la présidente du PLR, Petra Gössi, qui tente de se convaincre de la pertinence du virage vert pris par son parti: elle prétend que «les milieux économiques soutiennent la loi sur le CO2», alors que l’USAM soutient le référendum et qu’Economiesuisse «salue l’objectif fixé, mais considère aussi que les décisions prises dans plusieurs domaines vont très loin», et réserve sa recommandation sur le référendum.

De notre côté, nous observons plutôt que la vague verte semble se briser sur la digue du réalisme budgétaire, alors que la marée des huiles de l’économie semble se répandre… La campagne de votation s’annonce ouverte, mais si cette loi écologiste est refusée, ce sera manifestement parce que la population ne croit pas que le climat mondial sera mieux protégé avec plus de taxes et plus de bureaucratie en Suisse .

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires