M2 + M3 +?

Yves Gerhard La Nation n° 2140 17 janvier 2020

Récemment, un premier tronçon du M3 a été mis à l’enquête publique. A terme, cette ligne doit relier Ouchy à la Blécherette, empruntant de Grancy à Ouchy les voies du M2 actuel. Ainsi les quartiers de Chauderon, de Beaulieu et de la Blécherette seront reliés au centre et au sud par une voie de métro directe. Vu le succès du M2, nul doute que le M3 deviendra rapidement un moyen de transport indispensable aux Lausannois, comme aux pendulaires qui arrivent par le nord-ouest.

Dès l’ouverture du M2, le point principal d’engorgement a été le tronçon Gare-Flon, car la «petite ficelle», qui faisait l’aller-retour n’a pas été vraiment remplacée. A l’avenir, les deux lignes (M2 et M3) franchiront dans des tunnels séparés la moraine de Montbenon, mais on peut déjà prévoir que ce bref tronçon (350 m) sera saturé, en tout cas aux heures de pointe. Les ingénieurs prévoient un débit de 12’000 voyageurs par heure et par sens, mais quand on lit les prévisions des CFF pour 2030, même si elles sont vraisemblablement excessives, la saturation sera vite atteinte.

Dès lors, à nos yeux, une solution supplémentaire devrait être envisagée: une chaussée roulante entre un des sous-voies de la gare et le nœud du Flon, dans les deux directions. Cette sorte d’installation est fréquente dans les longs couloirs des aéroports. Un de ces trottoirs roulants souterrains vient d’être mis en service entre les Hôpitaux universitaires de Genève et la gare de Champel sur le Léman-Express (220 m; pente 4,4%). On transporte ainsi les piétons en continu, à la vitesse normale de la marche. Le trajet Gare-Flon durerait environ 4 minutes, la moitié si on marche sur le tapis roulant.

L’avantage évident de ce moyen de déplacement est que l’usager n’a pas besoin d’attendre une rame, d’y pénétrer et d’en ressortir pour laisser la place aux suivants. Le défilement ne connaît pas d’interruption. Et l’on peut imaginer le Flon comme une extension de la gare. Ainsi serait vaincu l’obstacle qui existe depuis la création des chemins de fer: à Lausanne, la gare se situe hors de la ville historique.

Et, c’est bien connu, comme en chaque Lausannois se cache un urbaniste, formulons une seconde proposition: qu’on étudie le prolongement du M1 jusqu’à Georgette, ce qui relierait au réseau des métros la partie orientale de la ville et diminuerait la charge des passages au Flon.

Je m'abonne à La Nation

 

 

Coordonnées

           
*
*
 
*
*
*
* champs obligatoires
Page vue 398 fois.
  |   Version imprimable

URL : www.ligue-vaudoise.ch/?nation_id=4362
09.04.2020 - 10:19