Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

C’est la faute à la police

Jean-François Cavin
La Nation n° 2151 19 juin 2020

Le meurtre scandaleux de George Floyd enclenche, un peu partout, des manifestations de rue. Destinées en principe à combattre pour la dignité des Noirs, elles sont parfois récupérées par ceux qui veulent bouffer du flic.

Chez nous aussi un peu, même si les brutalités policières infondées sont rares. Mais, à la faveur de ces circonstances, M. Jérôme Cachin, journaliste de 24 heures, déplore que la militarisation reste un axe central de la philosophie de la police.

L’intervention policière nécessite parfois le recours à la force et comporte des dangers. Ce métier exige donc du courage, de l’endurance, de la discipline, de l’abnégation. Ce sont des vertus militaires. Les agents de l’ordre public ne sont pas des assistants sociaux.

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires