Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Les musées vaudois d’histoire

Antoine Rochat
La Nation n° 2175 21 mai 2021

Le Service des affaires culturelles de l’Etat de Vaud publie depuis 2016 une revue intitulée Patrimoines. Collections cantonales vaudoises. La cinquième édition de ce périodique est consacrée aux musées vaudois d’histoire et elle mérite notre attention1.

Le Pays de Vaud compte aujourd’hui une centaine de musées, dont une bonne soixantaine conservent ou présentent des collections historiques. Le panorama de ces institutions figure en bonne place dans le chapitre introductif de l’ouvrage2. Vous connaissez sans doute le musée du pain (Echallens) ou celui du vin (Aigle), moins peut-être celui du vacherin (Les Charbonnières) ou de la chaussure (Lausanne).

La revue présente de manière développée cinq institutions muséales récemment rénovées: le site de l’Abbatiale de Payerne, l’Espace horloger de la Vallée de Joux (Le Sentier), le Musée historique de Lausanne (MHL), le Château de Prangins (siège romand du Musée national suisse), ainsi que le Château de Morges et ses musées.

Sept autres lieux ont des projets de refonte plus ou moins avancés. Il s’agit des châteaux de La Sarraz, de Grandson et d’Yverdon, du Musée du Léman (Nyon), du Musée du CIMA (centre international de la mécanique d’art) à Sainte-Croix, du Musée du Pays-d’Enhaut (centre suisse du papier découpé) à Château-d’Oex, et enfin de La Muette (centre d’interprétation dédié à C. F. Ramuz) à Pully. L’état d’avancement de chacun de ces projets est évoqué.

Le patrimoine immatériel est aussi mis en évidence dans un article, dont nous tirons la citation suivante:

Admirer le buste en or de Marc-Aurèle ou participer (en figurant ou en spectateur) à la Fête des Vignerons (…), c’est vivre une émotion rare, faire l’expérience d’une chose fondamentalement unique, qui justifie le soin que l’on prend à la conservation des objets anciens et à la sauvegarde des traditions.3

L’ouvrage n’élude pas la question d’un éventuel musée central d’histoire vaudoise4. Au Palais de Rumine, le Musée cantonal d’archéologie et d’histoire (MCAH) partage les lieux avec les musées cantonaux de géologie et de zoologie, ainsi qu’avec la Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU).

Pour les auteurs de l’article, le grand musée d’histoire du Canton de Vaud existe, mais sous une forme multiple et décentralisée, à l’image de la richesse et de la diversité du territoire vaudois. Par ailleurs, le MCAH entend souligner et développer l’aspect «Histoire» de son sigle, en contribuant notamment «à fédérer les énergies et les initiatives autour des collections d’histoire du Canton»5.

A titre d’exemple, rappelons qu’il existe une visite interactive du MCAH, permettant de découvrir 15’000 ans d’histoire vaudoise depuis votre ordinateur6. On peut aussi évoquer la publication récente des actes d’un colloque sur le bicentenaire du Musée cantonal7.

Même si l’on peut regretter qu’il n’existe pas un grand musée vaudois d’histoire (à l’instar de celui de Berne), il faut tout de même se réjouir du dynamisme de plusieurs musées historiques de notre Canton, à Lausanne et dans l’ensemble du Pays de Vaud. A cet égard, nous vous recommandons la lecture de l’édition récente de Patrimoines, revue intéressante, variée et richement illustrée.

Notes:

1    Les musées vaudois d’histoire. Nouveaux horizons, Patrimoines n° 5, Lausanne 2021, 160 p., disponible auprès du Service des affaires culturelles, tél. 021 316 07 40, ou courriel info.serac@vd.ch.

2    Op. cit., pp. 12 et 13.

3    Ariane Devanthéry, «Conserver les objets, exposer la vie – Les musées et le patrimoine immatériel», op. cit., p. 156.

4    Sabine Utz et Lionel Pernet, «Ruminations sur le musée central d’histoire vaudoise», op. cit., pp. 24 à 33.

5    Art. cit., p. 31.

6    A consulter à l’adresse www.visite.mcah.ch

7    Le Musée cantonal 1818 – 2018. Histoires et enjeux des musées encyclopédiques, ouvrage collectif, BHV n° 150, Lausanne 2021.

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires