Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Un Savoyard à la conquête du Pays de Vaud

Frédéric Monnier
La Nation n° 2152 3 juillet 2020

Le violoniste français Renaud Capuçon prendra la direction musicale de l’Orchestre de chambre de Lausanne dès la saison 2021-2022. La nouvelle a fait grand bruit; elle est, à notre avis, réjouissante: le musicien est une figure majeure du monde musical et saura continuer à faire rayonner l’OCL dans ses terres et au-delà. Son ancrage dans notre vie musicale (professeur à la Haute école de musique à Lausanne, directeur artistique des Lausanne Soloists, de l’Académie Menuhin à Rolle, des Sommets musicaux de Gstaad) a probablement joué un rôle déterminant dans son élection. Certes, son expérience de direction d’orchestre est très modeste, puisqu’elle se réduit au concert d’abonnement à huis clos des 4 et 5 mars derniers à la salle Métropole; cependant, chef de pupitre du Gustav Mahler Jugendorchester dans ses jeunes années, il a travaillé avec et vu travailler des chefs d’orchestre prestigieux, tels Claudio Abbado ou Carlo Maria Giulini. Après tout, le pianiste Christian Zacharias n’avait pas davantage d’expérience quand il fut nommé en 2000 à la tête de l’OCL, et ce fut une réussite. Plus que par un virtuose de la baguette, un orchestre a besoin d’être conduit par un chef qui sait transmettre sa musicalité, et si l’osmose se fait, si le courant entre lui et les instrumentistes passe (ce qui fut semble-t-il le cas lors des concerts de mars), la technique de direction passe au second plan.

Renaud Capuçon a beaucoup joué et enregistré le répertoire germanique (Beethoven, Schubert, Brahms, etc.); or, s’il ne l’a pas pour autant négligé, on attend tout de même que, de par sa nationalité, il explore entre autres le répertoire français. En outre, l’actuel directeur musical Joshua Weilerstein avait osé des programmations originales; on espère que Renaud Capuçon saura poursuivre dans cette voie.

Enfin, un dernier argument peut être avancé pour espérer une collaboration riche et prometteuse entre l’OCL et le violoniste: celui-ci, natif de Chambéry, est Savoyard; or une longue et belle histoire relie la Savoie et le Pays de Vaud…

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires