Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Coronavirus: on est encore loin de tout comprendre

Le Coin du Ronchon
La Nation n° 2152 3 juillet 2020

Mmmgngn gnmpfgn fgnmgnm mmmfg gmgnnnn.

(«Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement», citation de Nicolas Boileau prononcée par un citoyen responsable portant un masque de protection soigneusement ajusté sur la bouche.)

Gnmg nnmm gnmmmngn nmnmg gnmgnmmm.

(La même phrase, mais en anglais, prononcée par le même citoyen responsable.)

Gnmgäää nnmmäää gnmmmngnäää nmnmgäää gnmgnmmmäää.

(La citation précédente, enregistrée par Siri puis traduite en finnois par Google.)

Mfmmf gnfmnn mnmnpf!

(«Je suis le vengeur masqué!», par le vengeur masqué.)

Mgngngnnn nmgng mmhn gnn fgmnf!

(«Je mets les pieds où je veux!», comme l’aurait prononcé Chuck Norris s’il avait porté un masque de protection. Mais Chuck Norris n’a pas besoin de masque; c’est le coronavirus qui en porte un quand il s’approche de Chuck Norris.)

Ngnmgnm mmmgngn gnn gnmgnm.

(«J’ai mal aux dents», phrase prononcée par Démosthène s’entraînant avec des cailloux dans la bouche. C’était au IVe siècle avant J.-C., rien à voir avec le coronavirus.)

§¥¶?§uß@?n?µ•HºWœW§H?§ß“E™??z?—°C

(«Il reste encore des efforts à faire pour améliorer la compréhension entre les êtres humains», vérité orientale exprimée par un chercheur de Wuhan dans sa langue maternelle et sans masque de protection.)

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires