Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Henri Calet en touriste anti-héros

Jean-Blaise Rochat
La Nation n° 2171 26 mars 2021

«Il faut se quitter déjà? Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes.» Ces mots sont les derniers écrits par Henri Calet (1904-1956) sur son agenda, deux jours avant de succomber à un troisième infarctus, laissant inachevé son ultime roman Peau d’ours. Il fait partie de cette pléiade d’écrivains nés à l’aube du XXe siècle, [...]

Le texte complet de cet article est actuellement réservé aux abonnés. Identifiez-vous, ou abonnez-vous à La Nation en remplissant le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires