Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Le paradis en 2030

Jean-François Cavin
La Nation n° 2179 16 juillet 2021

Le Conseil d'Etat a présenté son Agenda 2030, qui orientera toute sa politique vers la durabilité. Il s'agit d'un outil de gouvernance, à caractère transversal et évolutif, destiné à appliquer dans le Canton l'Agenda 2030 des Nations Unies. La première partie, dite thématique, traite de dix sujets correspondant aux domaines d'activités principaux de l'Etat; des objectifs de durabilité y sont formulés de manière plutôt abstraite et, pour tout dire, assez conventionnelle. La deuxième partie, dite transversale, présente onze actions, réparties selon trois axes transversaux, destinées à favoriser l'application de cette politique dans l'administration et en relation avec les communes.

Les bonnes intentions surabondent: l'urbanisation sera réalisée dans le respect de l'environnement; la pauvreté et la précarité seront en recul; l'éducation sera orientée dans une visée citoyenne et émancipatrice.

Pour que ce programme soit observé, le Bureau de la durabilité agira en soutien aux services de tous les départements sans créer une couche administrative supplémentaire. On le croit volontiers, puisque ce bureau existe déjà. Il emploie six personnes. C'est grâce à ce genre de confort administratif que notre fiscalité reste durablement excessive.

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires