Identification
Veuillez vous identifier

Mot de passe oublié?
Rechercher


Recherche avancée

Non coupable, donc coupable

Le Coin du Ronchon
La Nation n° 2161 6 novembre 2020

Nous avons pu lire récemment dans la presse, avec une certaine stupéfaction, de graves accusations à l’encontre de notre chouchou à tous, celui que tout le monde adorait et qu’on croyait au-dessus de tout soupçon, une véritable bête de scène dont on n’aurait jamais attendu un tel comportement. Chacun ne parle que de cela, en y allant de son petit commentaire – Je n’y crois pas ! Comment est-ce possible ? Moi je le savais, je l’ai toujours dit… Il était pourtant si bon… La nature humaine étant ce qu’elle est, ceux qui l’appréciaient le plus l’évitent désormais. Plus personne ne veut de lui. On ne compte plus les plaisanteries à son égard et, petit à petit, on en fait un bouc émissaire.

Eh bien, nous sommes heureusement en mesure de vous révéler que toutes ces accusations sont fausses et infondées. De la pure calomnie! De la caricature. Du blasphème. La nouvelle a été révélée sur la chaîne française LCI, comme dans d’autres médias d’ailleurs: le pangolin n’est absolument pas responsable de la transmission du nouveau coronavirus à l’espèce humaine !

On peut lui reprocher bien des choses – par exemple d’être myrmécophage comme l’oryctérope – mais pas d’être coupable de notre reconfinement au rang de troglodytes solitaires et masqués.

Paradoxalement pour lui, le fait qu’il ne soit pas coupable va le rendre à nouveau coupable aux yeux de nombreux Chinois.

Vous avez de la chance, cet article est en accès public. Mais La Nation a besoin d'abonnés, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
*


 
  *        
*
*
*
*
*
*
* champs obligatoires